L'analyse musicale aujourd'hui. Crise ou (r)évolution ?

Colloque international

Strasbourg, Conservatoire de Strasbourg et Collège doctoral européen, 19-21 novembre 2009

 

Organisation

 

Université de Strasbourg

Équipe d'Accueil EA3402 Approches contemporaines de la création et de la réflexion artistiques

 

Société Française d'Analyse Musicale

 

Comité d'organisation

 

Mondher Ayari

Xavier Hascher

 

Conférences plénières

 

Gérard Assayag (Ircam)

« Modèles réduits »

 

Marc Chemillier (EHESS)

« Analyse musicale et savoir des musiciens : à propos de l'improvisation dans les musiques traditionnelles ou populaires »

 

Marc Battier (Université Paris-Sorbonne Paris 4)

« Approches analytiques de la musique électroacoustique : Timbres-durées,  “modeste étude de rythme” d’Olivier Messiaen »

 

Richard Cohn (Université de Yale)

« The Over-Determined Triad and the Convertible Tonnetz »

 

Jean-Marc Chouvel (Université de Reims & IDEAT)

« L’analyse cognitive : décentrement méthodologique ou malentendu épistémologique ? »

 

Sessions thématiques

 

1A. Modélisation analytique

 

Mikhail Malt (Ircam), Emmanuel Jourdan (Ircam)

« Le “BSTD” - Une représentation graphique de la brillance et de l'écart type spectral, comme possible représentation de l'évolution du timbre sonore »

 

Nathalie Hérold (Université de Strasbourg)

« La modélisation du timbre et de son organisation formelle dans les œuvres pour piano de la première moitié du XIXe siècle »

 

Stéphan Schaub (Université Paris-Sorbonne, Ircam)

« Des “modèles” compositionnels à l'analyse des œuvres : autour de la filiation Akrata (1964-1965) - Nomos Alpha (1965-1966) de Iannis Xenakis »

 

Olivier Lartillot (Université de Jyväskylä)

« Pour une plongée dans la richesse motivique et structurelle, à l'aide d'une systématisation informatique »

 

1B. Questions générales et esthétiques

 

Steven Jan (Université de Huddersfield)

« Evolutionary Thought in Music Theory and Analysis: A corrective to ‘babelization’? »

 

John Z. McKay (Université de Harvard)

« The Problem of Improbability in Music Analysis »

 

Bruno Bossis (Université Paris-Sorbonne Paris 4, Université Rennes 2)

« Méthodologie, analyse musicologique et dispositif temps réel : l'exemple de Speakings de Jonathan Harvey »

 

Jessica Wiskus (Université Duquesne, Pittsburgh)

« On the Musical Idea as Operative Ideality »

 

2A. Musiques traditionnelles, pop' et rock

 

Flavia Gervasi (Université de Montréal)

« Analyse de l'organisation phénoménologique du fait musical dans un contexte de réinvention de répertoires traditionnels »

 

Elvio Cipollone (Université de Strasbourg)

« La disparition de la dominante dans l'harmonie “pop” : chronique d'une mort annoncée »

 

Nicole Biamonte (Université de l'Iowa)

« Modal Function in Rock and Metal »

 

Allan Moore (Université du Surrey)

« A Hermeneutic Method for Spatialization in Recorded Song »

 

2B. Nouvelles voies de l'analyse

 

Makis Solomos (Université Paul Valéry, Montpellier 3)

« Pour une approche analytique des phénomènes musicaux énergétiques »

 

Susan Wollenberg (Université d'Oxford)

« ‘New Paths to Analysis’? - The case of women composers »

 

Jean-François Trubert (Université de Nice-Sophia Antipolis)

« Approches heuristiques pour l'analyse du théâtre instrumental de Mauricio Kagel »

 

Anne-Sylvie Barthel (Université Paul Verlaine, Metz)

« Xenakis et le sérialisme : l'apport d'une analyse génétique de Metastasis »

 

3A. Perspectives historiques

 

Marc Rigaudière (Université Paul Verlaine, Metz)

« Dans l'ombre de Schœnberg et de Schenker : la tonalité selon Robert Mayrhofer »

 

Rainer Kleinhertz (Université de la Sarre, Saarbrücken)

« La théorie de la forme sonate selon le traité de Francesco Galeazzi et sa conséquence pour l'analyse des sonates pour piano de Ludwig van Beethoven »

 

Luciane Beduschi (Université Paris-Sorbonne Paris 4)

« La technique de l'inventio d'Albrechtsberger et l'analyse des canons énigmatiques de Sigismund Neukomm »

 

Ildar Khannanov (Peabody Institute, Baltimore)

« A Watershed in Analytical Tradition: Valentina Kholopova's Theory of Musical Content »

 

3B. Modèles et analyse

 

Michael Chikinda (Queen's University, Kingston, Ontario)

« Using the Klumpenhouwer Network as a Transtextual Model to Compare the Scriabin Prelude, Op. 67, N° 2 and the Chopin Prelude, Op. 28, N° 14 »

 

Hugues Seress (Université Paris-Sorbonne Paris 4)

« Trois exemples d'“atonalité” dans la musique pour piano entre 1800 et 1920 : une perspective néo-riemannienne pour Beethoven, Fauré et Bartók »

 

James William Sobaskie (Mississippi State University)

« Reveries within Fantasies: The Barcarolles of Gabriel Fauré »

 

Antonios Antonopoulos (Université Aristoteleion de Thessalonique)

« Analyse modélisée et processus compositionnel chez Iannis Xenakis : modèles physiques, matrice stochastique et planification dans Pithoprakta »

 

4A. Théorie musicale

 

David Kopp (Université de Boston)

« On the Voice-Leading Paradigm »

 

Richard Hermann (Université du Nouveau-Mexique)

« The Cooked and the Raw of Mathematics and Morton Feldman's The King of Denmark »

 

Xavier J.-P. Charles (Université Paris-Sorbonne Paris 4)

« L'analyse numérico-fonctionnelle : pour une véritable étude arithmétique des hauteurs »

 

Jill T. Brasky (University of South Florida)

« Function, Stufen, and Analytical Crisis in Chromatic Music »

 

4B. L'analyse à l'œuvre : le premier vingtième siècle

 

Henri Gonnard (Université François Rabelais, Tours)

« La “Chanson de “Mélisande” dans Pelléas (1902) de Debussy : de la technique à l'herméneutique »

 

Mart Humal (Estonian Academy of Music and Theatre, Tallinn)

« Sibelius's Romeo op. 61 N° 4 and the Plagal Voice-Leading Matrix: Harmonic dualism and contrapuntal analysis reconsidered »

 

Maureen Carr (Pennsylvania State University)

« Order and Chaos in Stravinsky's Concertino (1920) for String Quartet »

 

Yves Balmer (Université de Lyon (ENS-LSH) et CNSMDP)

« Du verbal au musical : analyse des annotations de Messiaen dans les brouillons des Visions de l'Amen »

 

5A. Théorie musicale (suite)

 

William Helmcke (University of Massachusetts, Amherst), Kalin Kirilov (Towson University, Maryland)

« A Bifurcated Analytical Approach to Chopin's Mazurkas »

 

Holger M. Stüwe (University of Liverpool)

« Instrumentation, Orchestration and Musical Incongruities »

 

Markus Bandur (Universität Detmold Paderborn)

« Analysing Noise: Music, Meaning and Notation »

 

5B. L'analyse à l'œuvre : questions méthodologiques

 

Annie Labussière (Université Paris-Sorbonne Paris 4)

« Cinquante d'écoute, transcription et analyse du chant à voix nue, traditionnel, créé, improvisé »

 

François-Gildas Tual (Conservatoire à Rayonnement Régional de Grenoble)

« Analyse de l'œuvre / Œuvres de l'analyse : d'une troublante confusion des genres »

 

Jean-Pascal Chaigne (Université de Nice-Sophia Antipolis)

« L'analyse par les esquisses : modalités, avantages et limites à travers l'œuvre de Brian Ferneyhough »

 

Programme détaillé

 

Télécharger la plaquette du programme