Regards actuels sur la tonalité

Colloque international

Tours, Université François-Rabelais, 26-28 novembre 2009

 

La tonalité, graduellement mise en place et solidement établie dans le baroque tardif, élargie et déstabilisée dès le XIXe siècle puis battue en brèche par l'apparition de l'atonalité - tout en montrant sa persistance - a fortement imprégné la pensée musicale occidentale.

Du 26 au 28 novembre, une vingtaine de musicologues se retrouvent en un colloque international organisé à l'Université François-Rabelais de Tours pour contribuer à faire le point, en ce début du XXIe siècle, sur l'état de la recherche concernant ce principe d'organisation qui se déploie sur plusieurs siècles d'histoire musicale.

La tonalité est ainsi examinée tant à la lumière de ses rapports avec la modalité pré-tonale et post-tonale qu'avec le jazz ou le dodécaphonisme sériel de Schœnberg.

 

Organisation

 

Université François-Rabelais de Tours

Équipe de recherche et d'accueil de doctorants Lieux et enjeux des modernités musicales, à l'initiative de Henri Gonnard

 

Partenaires

 

Société Française d'Analyse Musicale

 

Centre de recherches Patrimoines et Langages Musicaux de l'Université de Paris-Sorbonne

 

Laboratoire GERHICO de l'Université de Poitiers

 

Comité scientifique

 

Serge Gut

Xavier Hascher

Théodora Psychoyou

Yizhak Sadaï

 

Sessions thématiques

 

1. Fondements et champs d'application du système tonal aujourd'hui

 

Claire Meyer (Université de Paris-Sorbonne), Christophe Guillotel-Nothmann (Université de Paris-Sorbonne)

« Polarisation et direction privilégiée des enchaînements : à la recherche des fondements de la tonalité harmonique »

 

Gérard Bougeret (Université François-Rabelais de Tours)

« La théorie tonale, entre science et culture »

 

Henri Gonnard (Université François-Rabelais de Tours)

« De la linguistique structurale à la systémique. Quels modèles pour aujourd'hui ? »

 

Laurent Cugny (Université de Paris-Sorbonne)

« Le jazz, musique tonale ? »

 

Steven Rings (University of Chicago)

« Tonal Qualities and Tonal Intentions »

 

Philippe Cathé (Université de Paris-Sorbonne)

« Contribution à l'étude des mécanismes de la dissonance »

 

Jean-Marc Chouvel (Université de Reims)

« Au-delà du système tonal »

 

2. Théorie et perspective historique

 

Nicolas Meeùs (Université de Paris-Sorbonne)

« Modalité de la polyphonie pré-tonale »

 

Théodora Psychoyou (Université de Paris-Sorbonne)

« La “découverte” des principes de l'harmonie : stratégies discursives de la codification des progressions, en France, de la fin du XVIIe siècle à Rameau »

 

Danny Stone (City College of New York)

« ‘This is what Zarlino means...’: Rameau's Use of the Fundamental Bass as an Agent of Transformation in the Treatise on Harmony »

 

Bella Brover-Lubovsky (Université hébraïque de Jérusalem)

« Tuoni armoniali: Major-minor polarity in tonal theories of the Padovan school and the Venetian Enlightenment »

 

Junko Kaneko (University of Illinois at Urbana-Champaign)

« The Concept of Harmonic Function and the Development of Analytical Markings: J.G. Portmann's “Discovery” in his 1789 Treatise »

 

Vincent Arlettaz (Conservatoire de Genève)

« Musique et évolutionnisme : l'apparition de progrès indéfini dans la théorie musicale des XIXe et XXe siècles »

 

Marc Rigaudière (Université Paul-Verlaine de Metz)

« Unité et “centricité” : les représentations de la tonalité dans la théorie musicale de Gottfried Weber à Heinrich Schenker »

 

Xavier Hascher (Université de Strasbourg)

« Les “accords par supposition”. Utilité analytique, implications théoriques »

 

Christiane Heine (Universidad de Granada)

« Von Rameau zu Koechlin: die Rezeption einiger der bedeutendsten Traktate zur Harmonik in Spanien durch die unveröffentlichte Vergleichsstudie von Julián Bautista (1934/35) »

 

3. Dimensions analytiques

 

Chadwick Oliver Jenkins (City College of New York)

« Tonal Tensions: The Dialectic of Harmony and Counterpoint in J.S. Bach's Prelude in F Major, BWV 927 »

 

Denis Le Touzé (Université Lumière Lyon 2)

« Les effets d'expansion et de suspension dans l'écriture tonale de Mozart : exemple dans le duo pour violon et alto K. 424 »

 

Isabelle Bretaudeau (Université Lumière Lyon 2)

« Entre chromatisme et modalité. L'exemple du Pater noster d'Ernest Chausson »

 

Hugues Seress (Université de Paris-Sorbonne)

« La musique pour piano de Debussy et de Bartók : modalité empruntée, tonalité immanente ? »

 

Antonin Servière (Université de Paris-Sorbonne)

« Postromantisme et tonalité : à propos des dernières œuvres de Jean Sibelius »

 

François Giroux (IUFM de Paris)

« Régions harmoniques et tonalité à douze sons dans le Trio à cordes op. 45 de Schœnberg »

 

Actes

 

Publiés sous la forme d'un livre : Regards sur la tonalité. Perspectives on Tonality - Textes réunis par Henri Gonnard, Le Vallier- Sampzon, Editions Delatour France, 2013.

Acheter

 

Programme détaillé

 

Télécharger la plaquette du programme