Comment analyser l'improvisation ?

Colloque international

Paris, Ircam, 12-13 février 2010

 

Le moment de l'improvisation n'est-il pas celui où l'analyse doit lâcher prise ?

Ce colloque interroge les stratégies formelles de l'improvisation, les traces explicites ou implicites qu'elle convoque, la mémoire en action dans ses processus et la possibilité d'une modélisation de ses parcours, de ses gestes ou de ses motifs.

La veille du colloque, un concert inédit a réuni plusieurs musiciens férus d'improvisation libre qui ont rencontré à cette occasion un nouveau partenaire, OMax. À partir du jeu vivant, ce logiciel crée un clone et offre la possibilité de jouer avec les capacités d'apprentissage et d'imprévisibilité de la machine.

 

Organisation

 

Société Française d'Analyse Musicale

Institut de Recherche et de Coordination Acoustique / Musique

Université de Strasbourg, Équipe d'Accueil EA3402 Approches contemporaines de la création et de la réflexion artistiques

 

Comité scientifique

 

Moreno Andreatta

Gérard Assayag

Mondher Ayari

Jean-Michel Bardez

Bruno Bossis

Jean-Marc Chouvel

Pierre Couprie

Nicolas Donin

Marie-Noëlle Masson

 

Conférences invitées

 

Bernard Lortat-Jacob (CNRS)

« De l'improvisation »

Résumé

 

Arnold I. Davidson (Université de Chicago), George E. Lewis (Université de Columbia)

« L’improvisation comme mode de vie : temps, forme, technologie et éthique »

 

Sessions thématiques

 

1. Conceptualiser l'improvisation ?

 

Clément Cannone (ENS)

« Le problème de la coordination dans l’improvisation collective libre »

 

Marc Codron (compositeur)

« De la non-réversibilité des processus pour l’analyse musicale entre improvisation générative et composition computationnelle »

 

Franck Jedrzejewski (CEA)

« Approches aléatoires de l’improvisation libre »

 

2. Conception, générativité

 

Brice Tissier (Université de Paris-Sorbonne Paris 4)

« Le double sens de l’improvisé chez Boulez »

 

Sandeep Bhagwati (Université  Concordia, Montréal)

« Superposition de “traditions encapsulées” dans des comprovisations pour grands ensembles »

 

Frédéric Dufeu (Université de Rennes 2)

« Entre composition et improvisation : analyse du programme informatique de Soliloque sur [X, X, X et X] de Fabien Lévy »

 

Fivos Maniatakos (Ircam), Carlos Agon (Ircam)

« Un cadre théorique basé sur la théorie des graphes pour l’improvisation assistée par ordinateur »

 

Frédéric Maintenant (Université Paul Valéry, Montpellier)

« Third Stream v. Free Jazz, de Gunther Schuller aux musiques actuelles improvisées en passant par la rencontre d’Edgar Varèse avec Charles Mingus »

 

3. Dispositifs expérimentaux

 

Jeanne Miramon-Bonhoure (Université de Paris-Sorbonne Paris 4)

« Mécanismes et processus de création dans le déroulement de la performance : un exemple de musique classique de l’Inde du Nord »

 

Rebecca Jane Evans (Université de Paris-Ouest Nanterre-La Défense)

« Négociations temporelles entre musiciens de jazz : une méthodologie expérimentale de comparaison d’enregistrements sonores »

 

Olivier Lartillot (Université de Jyväskylä, Finlande)

« Analyse motivique systématique par le biais d’une modélisation informatique d’inspiration cognitive : explicitation de la rhétorique didactique de l’improvisateur »

 

Benny Sluchin (Ensemble InterContemporain), Mikhail Malt (Ircam)

« Interprétation et assistance informatique dans Concert for Piano and orchestra de John Cage »

 

4. Analyse

 

Laurent Cugny (Université de Paris-Sorbonne Paris4)

« L’analyse de l’improvisation dans le jazz »

 

Pierre Couprie (IUFM de l’Université de Paris-Sorbonne Paris 4), António de Sousa Dias (Université catholique portugaise, Université de Paris 8)

« Vertiges de l’espace : analyse d’une performance électroacoustique improvisée »

 

Nidaa Abou Mrad (Université Antonine de Baabda, Liban)

« Essai de modélisation du schéma d’improvisation concertante propre à la tradition musicale arabe du Proche-Orient »

 

William Tallotte (Musée du quai Branly)

« Vers une analyse “située” de l’improvisation modale. Un exemple sud-indien »

 

Mohamed Nabil Saied (ISEAH, Mahdia)

« L’improvisation dans la musique arabe entre la création et le stéréotype »

 

Actes

 

Les actes du colloque Comment analyser l'improvisation ? seront publiés dans le n° 8 de la revue Musimédiane.

 

Programme détaillé

 

Télécharger la plaquette du programme